Archives par mot-clé : clarté

1er décembre 2015

S’asseoir sur des pierres lisses au bord du Rhône, écouter l’écoulement de l’eau les yeux fermés en compagnie du soleil qui réchauffe ton visage souriant, l’esprit vide, le cœur heureux. Quelqu’un vient en silence, se pose près de toi, profite également du soleil et s’en va sans ne rien dire.

rhone

Tout est prenant, les lumières et les ombres en mouvement, les ambiances, le son de la veste et le tintement des pièces dans la poche pendant que tu marches, le bruit des voitures qui passent au loin, les gens qui te saluent, les montagnes enneigées, le ciel et les nuages, l’eau scintillante dorée par soleil, l’air frais, le froid, les oiseaux, le silence… tout en est perpétuel mouvement, c’est d’une jouissance infinie.

Mais qu’est ce qui fait qu’on apprécie intensément la vie comme cela ? C’est la qualité d’esprit, la tranquillité, la sensibilité, l’ouverture. La vie est une œuvre d’art et pour l’apprécier il faut l’écouter avec tout notre être, s’en imbiber complètement, y être sensible.

Et les gens sont magnifiques, ils te disent bonjour, te sourient, enlèvent des marrons qui obstruent la route, la gratitude envers le conducteur du bus qui transporte les passagers, l’ombre de ton corps sur le chemin, les feuilles mortes, la richesse infinie des ambiances, et des situations… chaque instant est unique.

La grand-mère qui traverse lentement la route avec son petit-fils plein de vie, l’effervescence dans les grands magasins que tu traverses avec joie, sans aucun but. Un homme te salue, et cela fait au moins quinze ans que tu ne l’as pas vu, il se souvient toujours de ton nom, tu lui tends la main, lui fais un grand sourire, tu es ouvert, calme et tout est beau, paisible.

Le monde est un reflet de ton état d’être, tout est tellement tranquille, lumineux… et drôle ! Écouter la vendeuse vanter ses produits à une petite vieille, leur conversation, tout est si riche et doux, comment se fait-ce ?

Pas de fuite, pas de réaction, tu es totalement avec ce qui est, les bip-bip aléatoires des marchandises qui passent à la caisse, le roulement des chariots, le bruit des sacs plastiques et des cartons, le coin des femmes, parfums et maquillages… chaque scène vibre d’une ambiance unique et similaire à la fois.

Tu sors, la beauté est la même mais l’atmosphère est totalement différente, le soleil couchant a déjà tout transformé, pourtant rien n’a changé.